Etape 7 – Résumé – 12 Sept. 2022

Au programme
4 RUSH et 3 GPM
76 concurrentes au départ Temps : ensoleillé T°= 32 °

Départ donné à 13h44. Dès le début de la montée, quelques concurrentes déjà en difficulté.
C’est la leader, l’allemande Antonia NIEDERMAIER (36) de l’équipe Canyon qui emmène le peloton. Déjà une vingtaine de coureuses lâchées dans la montée.
Peloton coupé en 2 à l’approche du 1er GPM. A l’issue de ce GPM de 3eme cat. à St Michel de Boulogne, la française Coralie DEMAY (53) de l’équipe st Michel suivie de Morgane COSTON (43) de l’équipe Arkea et de l’anglaise Claire STEELS (103) de l’équipe SOPELA prennent la tête.
Attaque au km 11 de la française Greta RICHIOUD (44) de l’équipe Arkea : la régionale de l’étape qui compte jusqu’à 1’10 d’avance sur le peloton de la leader.
Le 1er rush est remporté par la française, suivie de l’italienne Silvia ZANARDI (15) de l’équipe Bepink qui porte le maillot des rushs et sa coéquipière l’italienne Nadia QUAGLIOTTO (14)
Un groupe de 8 concurrentes contre-attaque et revient sur la française. Le peloton reprend ce groupe et revient petit à petit sur l’échappée. La française n’est plus qu’à 30’’.
Greta RICHIOUD conserve son avance et le peloton lâche de plus en plus de concurrentes.
Au 2ème GPM (2e cat), RICHIOUD passe en tête devant l’autre française Coralie DEMAY (53) suivie de l’anglaise STEELS (103).
Au km 50, la française a toujours 1’20 sur le peloton. Au 2eme rush à Saint Privas, Greta RICHIOUD passe en tête suivie de l’italienne ZANARDI (15) et d’une autre italienne Matilde VITILLO (13) de l’équipe Bepink.
Le 3ème rush est remporté par la française, toujours échappée et en 2ème position, l’italienne Nadia QUAGLIOTTO (14) et l’italienne VITILLO (13).
Quelques attaques animent le peloton.
Après 75 km d’échappée, Greta RICHIOUD possède toujours 1’15 d’avance sur le peloton.
Au 4eme rush à Lussas, elle passe toujours en tête avec 1’40s sur les 2 italiennes (13) et (14).
Au début de la montée, au km.98, l’écart diminue. Et avec l’accélération, l’effectif du peloton diminue.
Cependant, Greta RICHIOUD est reprise par le peloton emmené par la leader maillot rose après 88 kms d’échappée solitaire.
Dans l’ascension, le nombre de concurrentes diminue et on ne compte plus que 12 coureuses dans le peloton toujours emmené par la leader maillot rose. Après 3h de course, la vitesse moyenne de l’étape est de 34,3 km/h.
Le groupe maillot rose n’est plus composé que de 7 concurrentes.
La française Coralie DEMAY (53) de l’équipe St Michel-Auber 93 s’échappe et passe en tête au 3ème GPM de 1ère cat. Elle endosse le maillot à pois de la montagne, et l’anglaise Claire STEELS (103) passe en 2ème position.
A 4kms de l’arrivée, la française a 25’ d’avance.
Elle franchit la ligne d’arrivée en solitaire.

Vitesse moyenne du premier : 35,388 km/h pour 121 km
Moyenne générale du tour : 36,15 km/h

Classement de l’étape :

1 – (53) DEMAY Coralie AUB 3h25’09’’
2 – (21) ADEGEEST Loes IBC à 25’’
3 – (121) COLBORNE Henrietta GKT à 27’’
4 – (5) PATINO BEDOYA Paula Andrea MOV à 28’’
5 – (36) NIEDERMAIER Antonia CSG à 33’’

Classement général :

1 – (36) NIEDERMAIER Antonia CSG 20h38’12’’
2 – (21) ADEGEEST Loes IBC à 1’14’’
3 – (05) PATINIO BEDOYA Paula Andrea MOV à 1’51’’
4 – (51) BOILARD Simone AUB à 2’45’’
5 – (15) ZANARDI Silvia BPK à 3’23’’