En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences  et vous proposer une navigation optimale.

 

 

La course

 TCFIA SIGN CMJN

 

15ème édition TCFIA 2017

1ère étape

Grand Prix du Sport Adapté

LE POUZIN  -  BEAUCHASTEL (98,42 km)

Dénivelé : 1662m

Mardi 5 septembre 2017

Départ 14h00 

Départ au centre sportif Lili Moins 

Heures approximatives de passage:

GPM1(Cat 2) 14h24 (Alt 554m) St Cierge

RUSH1 14h55 Les Ollières devant la boulangerie

Prime 15h10 St-Michel-de6Chabrillanoux

GPM2(Cat 1) 15h22 (Alt 683m) Col de Comberon

RUSH2 15h35 (Alt 810m) Col de Cessouan

RUSH3 16h15 (Alt 591m) Vernoux devant la Fontaine

GPM3 (Cat 3) 16h25 (Alt 679m) Col de la Justice

St Georges-les-Bains  17h05 => Km 91

ARRIVEE à Beauchastel 17h20 Barrage CNR

 TCFIA 2017. 1e ETAPE Mardi 5 09 17

Alti 1er ETAPE

 

Itinéraire Horaires

Cliquer ici pour voir l'itinéraire et les horaires 

 

 

Ville Départ

Le Pouzin

 
Le Pouzin, vallée de l'Ouvèze.

Un territoire à étages

La ville dispose d'une situation privilégiée au bord du Rhône, c'est-à-dire au cœur de l'axe rhodanien. Situé à 25 kilomètres au sud de Valence et 25 kilomètres au nord de Montélimar, Le Pouzin est également à 6 kilomètres à l'ouest de Loriol-sur-Drôme, sur la rive droite du Rhône, au débouché de la vallée de l'Ouvèze et de la bifurcation entre les départementales 86 et 104. Les deux localités sont reliées par la RD 104 et un pont sur le Rhône. Plus au sud, la commune est riveraine de la Payre, une petite rivière encore sauvage qui se transforme en torrent furieux lors des grandes averses.

Battu par les vents, le plateau des Grads (ou Gras, selon les textes et les traditions) est une série de surfaces calcaires jurassiques et de collines, découpées par les canyons de l’Ouvèze, de la Payre et de nombreux ruisseaux intermittents. Surplombant de 150 à 250 m la vallée du Rhône par des pentes abruptes, sauvages et coupées de barres rocheuses, ce sont en fait les derniers causses de l’avant-pays du Massif central, vers le nord. Longtemps terres de pacage ovin et caprin, il est toujours partagé en quelques propriétaires de mas et sillonnés de chemins de chasse et de randonnée, avec des points de vue splendides sur le plateau du Coiron, le début des Boutières et, vers l’est, le Vercors.

Alors que la partie nord du Pouzin est enserrée entre le Rhône et le plateau calcaire des Grads qui la domine, au sud de l'Ouvèze la vallée s'élargit (La Plaine). Ceci permet une extension importante et récente de l'urbanisation dans cette direction, et le maintien d'une agriculture sur des sols fertiles inondables. Au-delà du Rhône, les terrains de Chambenier aujourd'hui en cours d'industrialisation forment une sorte d'enclave ardéchoise du côté drômois; c'est une forme de prolongement de la plaine.

Une porte de l'Ardèche

Le Pouzin est ainsi une des principales portes de l'Ardèche, puisqu'il est possible de rejoindre la préfecture de Privas en une quinzaine de minutes par la vallée de l'Ouvèze ou en une vingtaine de minutes par la vallée de la Payre. Par ces routes, la montagne ardéchoise est facilement accessible via le col de l'Escrinet. Le Pouzin est une petite ville de cette portion de l'Ardèche appelée Moyen-Vivarais. Une importante partie du Moyen-Vivarais forme aujourd'hui la communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche. Une sorte d'agglomération privadoise est en train de se constituer, mais d'un genre particulier car intégrant de nombreux espaces périurbains, entre le col de l'Escrinet et Le Pouzin.

Alors que la partie nord du Pouzin est enserrée entre le Rhône et le plateau calcaire des Grads qui la domine, au sud de l'Ouvèze la vallée s'élargit (La Plaine). Ceci permet une extension importante et récente de l'urbanisation dans cette direction, et le maintien d'une agriculture sur des sols fertiles inondables. Au-delà du Rhône, les terrains de Chambenier aujourd'hui en cours d'industrialisation forment une sorte d'enclave ardéchoise du côté drômois ; c'est une forme de prolongement de la plaine, qui s'étend jusqu'à l'embouchure de la rivière Drôme.

Ville Arrivée

Fondé au 12ème siècle, Beauchastel s’est édifié aux pieds du château qui protégeait la route Royale remontant la vallée de l’Eyrieux.

La possession d’un des 70 greniers à sel du royaume de France, et le péage du bac emprunté par les voyageurs pour traverser la rivière ont fait du village un lieu stratégique et convoité.

Malgré ses fortifications, le village ne résista pas aux routiers qui pillaient la vallée de Rhône pendant la guerre de 100 ans, ni aux assauts répétés des protestants et des catholiques durant les guerres de religion.

La construction d’une digue, d’un pont suspendu et l’arrivée du chemin de fer (fin 19ème) va entrainer l’extension des habitations vers le Rhône et le développement de la basse ville. Peu à peu laissé à l’abandon, le Vieux-village sera restauré dans les années 70 pour le plairir des nouveaux venus et de tous ceux qui aiment déambuler dans ses petites ruelles à l’ambiance médiévale.

Partenaires

Prochainement nos partenaires d'étape dans cette rubrique

Liens

Site officiel Le Pouzin  http://lepouzin.fr/index.php

Site officiel Beauchastel  http://www.beauchastel.fr

Office de Tourisme Eyrieux Rhône Véore  http://www.tourisme-eyrieuxrhoneveore.fr

Go to top